Quelles techniques adopter pour greffer les tomates ?

Êtes-vous passionné par le jardinage ? Si oui, vous connaissez surement ce qu’est le greffage de tomates. Si non, apprenez à partir de ces conseils comment faire pour réussir efficacement votre plantation. En effet, cette méthode vise à augmenter le rendement de vos plants, surtout pour les variétés peu productives. Il renforce également la vigueur des plantes, c’est-à-dire que le greffage améliore leur santé et leur vitalité globale. Greffer les tomates vous permet également de minimiser les problèmes liés au système racinaire, ainsi que de réduire l’apparition des maladies. À part cela, cela vous aide à optimiser votre espace si vous disposez d’un jardin de légumes restreint.

Les processus d’une greffe de tomate

Le greffage est une méthode agricole qui consiste à maximiser le rendement du plant. Si vous souhaitez apprendre a greffer les tomates , n’hésitez pas à approfondir vos recherches ici. En outre, cette technique nécessite l’emploi de certains outils qui sont les greffons et les porte-greffes, un cutter ou un scalpel, un produit désinfectant, une mèche de perceuse, une pince et des zones pour le confinement. 

Dans le meme genre : Faire démolir un bien immobilier : quelles sont les procédures à suivre ?

Traitement du porte-greffe

Le processus commence par la sélection du porte-greffe idéal. Pour rappel, le porte-greffe est la plante sur laquelle la variété de tomate désirée sera implantée. Cette dernière est le greffon. Pour vous aider à faire le bon choix, prenez en compte :

  • La solidité du porte-greffe
  • La résistance aux problèmes
  • L’adaptabilité au greffon
  • La compatibilité avec les conditions de plantation

Les porte-greffes les plus reproductibles sont le petit moineau et le viollet jasper. Sachez également que votre choix aura des impacts significatifs sur la réussite et la performance des plantes greffées.

Cela peut vous intéresser : Astuces du bricoleur au quotidien pour simplifier la vie

Il faut passer maintenant à la préparation du porte-greffe. Pour cela, coupez la tête du porte-greffe et faites une entaille droite. Assemblez-le avec le greffon. C’est lors de cette étape que vous avez besoin de la pince. Et avant de le planter, vérifiez bien le diamètre du pied pour pouvoir trouver facilement le bon emplacement.

Confinement

La phase favorise la cicatrisation du plant. Cette étape vise généralement à créer une bonne atmosphère autour des plantes greffées. Pour qu’il soit réussi, la greffée doit être placée dans un endroit humide pour éviter qu’elle se sèche. L’ambiance conseillée est entre 24 °C et 26 °C. Au-delà de cette condition, elles risquent de subir des dommages ou des altérations.

Cette phase dure environ 10 à 15 jours. Durant ce temps, les plants greffés se cicatrisent et montrent des signes de reprise. Avant de les fixer dans le jardin, mettez-les dans un endroit ensoleillé et moins humide.

Évitez également de secouer les greffées même après 20 jours de confinement, sinon ils sont se casser. Assurez-vous aussi que la pince, qui retient les tiges, tombe toute seule. Cela explique que vous ne devez en aucun cas enlever ce matériel. 

Surveillance et entretien

Dès que les plants sont sortis de l’étape de confinement, il est important de les surveiller régulièrement. Quand vous envisagez de greffer les tomates, il est important de suivre leur croissance. Observez s’ils continuent de se développer de manière saine. Entretenez-le aussi en les arrosant de temps en temps. Cela permet de maintenir un niveau d’humidité optimal dans le sol.

Ces plants ont également besoin de nutriments pour vivre. Ajoutez-y alors des engrais naturels sans appliquer des éléments chimiques. Pendant cette phase, prenez le temps d’identifier les infestations sur le dessus des feuilles. Afin de prévenir ces problèmes, veuillez les protéger en utilisant des produits spécifiques. Et si vous constatez que le vent endommage le greffon, implantez par terre un support pour soutenir la tige.

Les différents types de tomates les plus adaptées à la greffe

Les tomates à greffer sont disponibles en plusieurs variétés. Cette diversité vous donne l’opportunité d’améliorer la production dans votre potager. D’ailleurs, sachez que ces types de greffon sont les plus adaptés à la greffe :

  • Cornue des Andes, San Marzano : elles sont sensibles à la nécrose apicale, mais grâce à la greffe, elles bénéficieront d’une meilleure santé des racines.
  • Ananas zébra : celle-ci est une tomate qui a une saveur complexe.
  • Jaune du lac de Bret ou ananas noir est une variété de tomate qui se distingue par sa qualité gustative.
  • Etc.

Pour garantir le succès de votre plantation, privilégiez les variétés qui sont réputées pour leur productivité élevée. Prenez aussi en compte la qualité des produits obtenue en sélectionnant celles qui sont connues pour leur saveur exceptionnelle.

Vous avez la possibilité d’acheter une tomate à greffer sur des sites web. Plusieurs pépinières en ligne en proposent différents types. Ces plateformes fournissent toutes les informations détaillées, comme les prix, la quantité disponible, les méthodes de plantation, etc. Vous y trouverez la variété de tomate qui convient le plus à vos attentes.

De nombreux magasins locaux vendent des fruits et des légumes de qualité supérieure. Mais il faut être très minutieux pour trouver celle qui est la plus adaptée au greffage. Dans les boutiques, vous bénéficierez des conseils auprès des professionnels en culture de tomate.

Si vous avez des espaces disponibles dans votre jardin, il est toujours préférable de produire vos propres plants. Commencez par l’utilisation des graines pour avoir des tiges à greffer. Cela vous permet ensuite de choisir le type de greffon à mettre en greffe.

D’autre part, la greffe n’est pas uniquement limitée aux tomates. Elles peuvent être associées avec d’autres légumes comme la pomme de terre, le poivron, le piment, l’ail, la courgette ou le concombre. Pour sélectionner le légume approprié, prenez en compte la compatibilité des espèces. Déterminez également vos objectifs en vous demandant si vous envisagez seulement d’améliorer le rendement dans votre jardin ou si vous souhaitez vendre les produits obtenus.

Si vous avez des problèmes lors de la réalisation des greffes, appelez directement des experts pour résoudre vos cas. Ils ont les compétences, les outils et les connaissances nécessaires pour garantir de bons résultats. Si vous avez réussi vos projets, n’oubliez pas de les partager avec les autres amateurs de jardinage.

Les maladies des tomates les plus courantes

Quand vous décidez de greffer des tomates, vous pouvez vous attendre à en récolter une grande quantité. Mais apprêtez-vous également à l’apparition de certaines maladies des plantes. Dans la majorité des cas, ces problèmes sont dus au stress environnemental. Cela peut être :

  • Des excès ou un manque d’eau
  • Diminution de l’humidité
  • Des fluctuations de température
  • Un terrain mal drainé
  • Un excès de sel dans la terre

Ces conditions risquent d’affaiblir la tomate greffée et peuvent la rendre plus vulnérable aux différents problèmes. Certes la cette technique de greffage renforce la résistance aux infestations, toutefois les pathogènes sont toujours transmis par les outils utilisés ou par la terre utilisée. 

Parmi ces problèmes courants, il y a le mildiou qui provoque des taches brunes sur la feuille, le fruit ou la tige. Cette maladie entraine un pourrissement rapide des plants. Il y a aussi la nécrose apicale qui se manifeste par des traces noires à l’extrémité des tomates. Ces problèmes sont causés par un manque d’eau ou de calcium. Pour augmenter ce taux de calcium, mettez des coquilles d’œufs broyés dans les sols. Sinon, optez pour de la farine d’os ou des amendements organiques. Si vous remarquez que cela ne fonctionne pas, contacter des spécialistes pour vous recommander les nutriments nécessaires.

Ces experts connaissent les médicaments pour fruit et légume. De plus, ces derniers doivent consommer des vitamines. Le nutriment à utiliser varie en fonction de leur état général et de leur croissance.

Elles peuvent également rencontrer des problèmes de la racine liégeuse. Cette maladie touche les racines et cause la formation des champignons sous la terre. Il y a encore le fusarium, une maladie qui infecte le greffon et provoque des décompositions des racines.

Comment prévenir les maladies des tomates ?

La première solution à adopter est de trouver le bon porte-greffe. Optez pour celui qui est apte à supporter tous les problèmes de la terre. Les variétés de porte-greffes les plus populaires sont Ground Force F1, Arnold F1 et Protector F1. Ils se démarquent par leur résistance. Sélectionnez aussi les variétés de tomates à greffer. Greffez les plus sensibles sur un porte-greffe résistant.

Prenez également en compte les techniques de greffage à choisir. Exploitez les méthodes les mieux adaptées à vos plants, comme la greffe :

  • En fente
  • À la japonaise
  • Par approche
  • Au cure-dent

La greffe en fente utilise les mêmes tactiques que la greffe des arbres. En effet, elle permet d’insérer les plantes de diamètres différents dans le porte-greffe. Pour assurer son efficacité, il est recommandé de créer des conditions optimales en matière d’humidité.

Concertant la greffe à la japonaise, celle-ci est la plus efficace par rapport à toutes les techniques existantes. Elle consiste aussi à couper le porte-greffe en passant par le dessous des cotylédons. Les deux parties sont ensuite assemblées et fixées à l’aide d’un ruban spécifique. Avec cette méthode, vous pourrez espérer des produits de meilleure qualité.

Quant à la greffe par approche, celle-ci est la plus simple à réaliser. Elle n’exige pas l’application de l’étape de confinement. Elle est aussi très différente des autres méthodes. Avec cette méthode, vous avez besoin d’utiliser des outils assez délicats comme une lame. Mais après tout usage, vous devez vous laver les mains et de les désinfecter correctement.

Et pour la greffe au cure-dent, elle est idéale pour greffer les aubergines ou une pomme de terre sur les tomates. Celle-ci demande une coupe du porte-greffe. Prenez ensuite un cure-dent pour percer la tige sans pression. Faites-le tourner, puis faites descendre. Garantissez-vous qu’elle ait une profondeur de 1,5 cm. Introduisez-y le greffon et examinez si elle arrive à se tenir debout confortablement.

Greffer les tomates : conseils pratiques

Avant de réaliser le greffage, veillez à choisir les variétés de greffon à planter. Utilisez aussi les techniques de greffage les plus appropriées afin de favoriser la réussite de votre projet. Si vous hésitez dans la prise de décision, notez que vous pouvez demander de l’aide auprès des professionnels en jardinage.

Ne négligez pas les conditions de confinement pour que les plants se ferment parfaitement. Respectez bien les délais recommandés. En général, cette phase dure 15 jours au maximum. Pour éviter le dessèchement, pensez à placer le plant dans une atmosphère agréable et loin de la lumière directe du soleil. Pour que votre greffon se développe comme prévu, arrosez-le régulièrement. Et pour suivre sa croissance, vous avez la possibilité de marquer les dates de greffage sur le pot ou le contenant.

Il est donc crucial de savoir qu’il est possible d’augmenter le rendement du plant en optant pour le greffage de tomate. Il s’agit d’une méthode efficace pour améliorer la production de la plantation. La première phase pour 

greffer les tomates

 consiste à sélectionner le porte-greffon adéquat qui correspond à votre plant. Pour qu’elle soit réussie, vous serez également contraint de trouver la bonne technique à utiliser lors de la greffe. 

Il faut aussi connaitre quel greffon fixer afin d’obtenir des résultats satisfaisants. Pour vous aider dans votre choix, tenez compte de la compatibilité de ces deux éléments, leur vivacité et leur résistance aux divers désagréments. Autrement, si vous voulez maximiser la fertilité de votre plant d’aubergine, greffez-les sur des porte-greffes de tomates. Effectuez des recherches approfondies avant d’expérimenter avec d’autres fruits. Et n’oubliez pas non plus que tout commence par les semis de tomates. Cette étape garantit une germination efficace des graines. Et après une année de greffage, vous constaterez surement une grande augmentation sur le rendement de votre production.